Il n’existe plus aucune forme de vie humaine organisée au delà de Puerto Williams, la ville la plus au sud du monde, qui fait partie de la commune du Cap Horn et de la région Antarctique du Chili.  Nous avons séjourné 3 jours dans une famille native du village afin de connaitre cette petite partie du globe et réaliser une randonnée exceptionnelle de 6 heures (!) au coeur d’une forêt incroyable d’arbres natifs et qui vous mène sur les hauteurs de Puerto William (fondée en 1953) avec une vue imprenable du sur canal Beagle et Ushuaïa au lointain… Les habitants de l’ile sont d’une tranquillité et d’une gentillesse a toute épreuve. Les quelques touristes de passages sont essentiellement des randonneurs passionnés ou amateurs de sensations fortes. Puerto Williams est aussi une base des forces navales du Chili, le point de départ des expéditions scientifiques pour le pôle sud ainsi qu’une terre d’histoires passionnantes entre cultures indigènes, grands explorateurs et Charles Darwin… que nous avons pu découvrir dans le musée municipal flambant neuf.

Ce passage par l’extreme sud du Chili nous permet d’arriver en Argentine par la Terre de Feu et la ville d’Ushuaïa où nous nous rendrons demain en bateau (si les conditions climatiques sont bonnes) et où nous séjournerons deux jours seulement… la ville étant hors de prix et largement comparable a Puerto Williams qui a su, malgré tout, garder une certaine authenticité.  Le climat à cette période reste encore tout à fait raisonnable (entre 5 et 10 °c) mais le changement de temps est imprévisible avec des vents d’une rare violence.

Nous partageons avec vous ces dernières images du Chili, pays où nous avons séjourné 45 jours pour notre plus grand plaisir. Les contacts réalisés sont nombreux et nous sommes heureux d’avoir pu partager un « bout de route » avec celles et ceux qui nous ont aidé dans l’organisation de notre séjour. Encore merci à vous et à bientôt !